PETIT EPEAUTRE  ou EPEAUTRE  

Une saveur restée inchangée
depuis plus de 10 000 ans

Depuis des milliers d’années l’histoire du Petit Epeautre est étroitement liée à celle des civilisations méditerranéennes. Véritable ancêtre des céréales modernes, les premières traces de sa culture datant de 9000 ans avant JC.
Consommé en abondance jusqu’à l’époque romaine, puis abandonné au profit des blés froments pour des raisons de rendement, le Petit Epeautre ou Engrain* fut redécouvert par le grand public il y a seulement une quinzaine d’années.
C’est une plante rustique... elle est cultivée sur des terrains pauvres, dans des conditions climatiques rudes et ne nécessite ni pesticide, ni désherbant et très peu d’eau.
Son cycle est d’environ 11 mois. Semé mi-septembre il se récolte au 15 août.
Sa productivité est faible car elle n’a été soumise à aucune sélection artificielle ( de 10 à 15 quintaux de produit fini par hectare).

 

Son grain vêtu impose un travail de transformation de longue haleine : le décorticage, le blanchiement (attendri à la meule).
L’Epi de Petit Epeautre est caractérisé par la présence d’une barbe de grande dimension et l’alignement symétrique de ses grains.

 

Une culture traditionnelle
de Haute-Provence

Fortement présents en Haute-Provence, les champs de Petit Epeautre côtoient souvent les plantations de lavande. Leurs conditions de production sont en effet semblables : sol calcaire, climat chaud, altitude moyenne.
Le Syndicat des producteurs de Petit Epeautre de Haute-Provence regroupe une trentaine d’exploitations ayant su préserver un savoir-faire séculaire.
La récolte a lieu au mois d’août et s’accompagne d’une délicate étape de décorticage.
Le Petit Epeautre de Haute Provence est cultivé selon un cahier des charges rigoureux, garant de ses origines et de ses qualités.

Petit Epeautre ou Epeautre ?
Une confusion de vocabulaire existe depuis toujours entre le Petit Epeautre ou Engrain (Triticum Monococcum) et le Grand Epeautre (Triticum Spelta). Ces deux dénominations voisines définissent en fait des produits forts différents.
Au travers de la mention “Petit Epeautre de Haute-Provence” le syndicat vous assure la consommation d’une céréale locale et authentique n’ayant subi aucune manipulation génétique.

Accueil Cultures  Mouture contrat développement durable